vrijdag 2 september 2011

Elise Franck



Lorsque je dois parler de mon travail, je me dissimule souvent derrière Lewis Carroll. Je me sens telle Alice. Une rêveuse-montreuse. Je suis Alice. Je me plais à raconter des histoires entre les histoires.
Avec la peinture, j'ai le pouvoir de rejouer des instants passés, les détourner, les glorifier et les magnifier. Je les mêle à des images amassées, à des souvenirs répertoriés. L'on est face à un sentiment de déjà vu, l'impression d'une vive et inquiétante étrangeté. Il n'y a plus qu'à suivre le lièvre, Beuys lui a tout expliqué.
source:
Elise Franck

labodtf


 
Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.5 License.